Appel Lorient Sin-Tai Viet Nam

La province de Kiên Giang

nov-4-2014

« Naître au Viet Nam 2012-2018»

La province de Kiên Giang

 

                                     

  nov-5-2014

APPEL-Lorient soutient des actions de coopération médicale depuis 2001 dans la province de Kiên Giang.

Présentation générale

Province maritime à l’extrême sud-ouest du Viêt Nam, frontalière avec le Cambodge, Kiên Giang compte près de 2 millions d’habitants, dont 600 000 à Rach Gia, la capitale.

Elle s’étend sur une superficie de 600 000 km2, avec un littoral de 150 km et de nombreuses îles (140) en mer de Siam, dont certaines sont éloignées à plus de 12 heures de navigation (bateaux au départ de Rach Gia et Hà Tiên).

Elle est organisée en 14 districts dont deux insulaires (Phu Quoc et Kiên Hai).

Bien qu’éloignée des grands centres urbains, elle est une province dynamique, parallèlement à l’essor du Viêt Nam, avec un taux de croissance annuelle proche de 6 %. Depuis 15 ans, le développement de Kiên Giang est fondé sur l’économie maritime, l’aquaculture, l’agriculture et le tourisme (Phu Quoc), avec un retentissement favorable sur la santé de la population.

Mais cette province est aussi l’une des plus menacées par les mutations climatiques et les difficultés environnementales.

Comme dans le pays, le système de santé a connu une modernisation importante en dix ans dans cette province. Mais, excentrée à l’extrême sud-ouest du pays près de la frontière cambodgienne, éloignée des centres urbains, avec une population pauvre qui bénéficie peu du progrès médical, Kien Giang souffre de son éloignement géographique et d’un important sous-équipement médical, en particulier dans les domaines de l’obstétrique, de la naissance et du handicap.

Dans cette province méridionale, la mortalité des jeunes enfants est importante, en particulier la mortalité des enfants avant l’âge d’un an, avec d’importantes disparités géographiques. Plus satisfaisante en ville, la situation sanitaire pédiatrique est problématique dans les régions reculées où 10 % à 25% de la population vit en situation de grande pauvreté: familles de pêcheurs, minorités khmères, ruraux et îliens.  Près de la moitié des enfants décédés sont des nouveau-nés, surtout des prématurés et des enfants transférés des hôpitaux de districts.

En aval, aucun suivi spécifique n’est prévu pour les enfants handicapés malgré les besoins immenses tant à l’hôpital qu’en ville où les enfants handicapés ne bénéficient d’aucun soin. La province manque cruellement de personnel compétent pour la réhabilitation des enfants déficients.

Dès 2001, le dynamisme des équipes médicales locales et la qualité des liens tissés entre la Maternité Phu San Tu Du,   APPEL et le CHBS-Lorient constituaient des atouts sérieux pour faire de cette région un pôle pilote pour développer en province le programme « Naissances et Handicap ».

De Lorient à Kiên Giang

Depuis 2001, APPEL-Lorient coordonne dans la province de Kiên Giang des programmes dédiés à l’amélioration de la santé de la mère et des enfants, en partenariat étroit avec l’hôpital Tu Du de Ho Chi Minh-ville, centre de référence pour la santé de la mère et du jeune enfant dans les 32 provinces du Sud Viêt Nam.

Depuis 2001, plusieurs missions de formation se sont succédées à Kien Giang : mission « Techniques en médecine périnatale », mission « Urgences pédiatriques », mission « Kinésithérapie pédiatrique », associant des professionnels de l’hôpital Tu Du et les missionnés d’APPEL-Lorient: obstétriciens, sages-femmes, pédiatres, radiologues, psychomotriciennes, kinés, puéricultrices… Organisés à l’hôpital provincial de Rach Gia, les séminaires regroupent des professionnels de santé  venant de tous les districts de la province, mais aussi des provinces voisines.

Plusieurs délégations médicales de la province de Kiên Giang sont venues en formation à Lorient (2004-2008-2011).

En 2003, l’objectif du programme national NIMCI visait à réduire fortement la mortalité infantile dans les provinces vietnamiennes. Dans le Sud du pays, ce programme concernait une trentaine de provinces, sous la responsabilité de la Maternité Phu San Tu Du pour la formation en obstétrique et en néonatalogie.  Pendant trois ans, les dispensaires de Kiên Giang ont bénéficié d’un équipement de base de leur Maternité en matériel de réanimation néonatale, et  d’une formation en Obstétrique et en Néonatalogie avec APPEL-Lorient.

Dans le même temps, APPEL-Lt équipait à Rach Gia la salle de kiné à l’hôpital provincial en matériel de réhabilitation pour jeunes enfants handicapés, les équipes médicales s’initiaient à la prise en charge précoce des handicaps, et le développement de la Méthode Mère-Bébé-Kangourou était favorisé.

En 2004, le Dr Nguyen Thi Nhan pédiatre néonatalogiste à l’hôpital de Rach Gia, a effectué un stage de trois mois au CHBS-Lorient où elle s’est initiée à la Néonatologie et à l’accompagnement des enfants fragiles à risque de handicap.

En mars 2005, Mr Jacques Sinquin, maire-adjoint de la ville de Lorient, responsable des relations internationales, a accompagné la mission APPEL au Viet Nam et rencontré l’ensemble des partenaires du programme « Naissances et Handicap » à Kiên Giang, renforçant par sa présence les liens entre notre région et cette province.

En mai 2006 puis en 2008, des délégations de médecins et de cadres hospitaliers de Kiên Giang était reçus en formation à Lorient dans le cadre du programme  « Naissances et Handicap ».

En octobre 2012, une mission exploratoire de la Ville de Lorient proposait de renforcer les échanges entretenus par l’APPEL-Lorient et le CHBS depuis 20 ans avec le Viêt Nam par le développement d’une coopération durable et  ouverte à d’autres disciplines avec la province de Kiên Giang: éducation, économie maritime, tourisme, environnement…

Du fait de son dynamisme économique et de problématiques communes avec la Bretagne, avec des équipes médicales motivées, la province de Kiên Giang dispose de nombreux atouts qui justifient l’intérêt d’un partenariat durable avec le pays de Lorient.

↓